Le Rotomoulage, comment ça marche ?

Le rotomoulage est une technique de moulage de matières plastiques par rotation dans un four qui permet de les mettre en forme sans collage ni soudure. La mise en oeuvre par rotomoulage comporte quatre phases :

1/ La matière première

Le polyéthylène (plastique) sous forme de poudre est chargé dans un moule afin de reproduire la forme intérieure de ce moule dont le volume peut aller de 0,1 à 50 000 litres : La matière utilisée pour nos cuves est selectionée avec soins pour accorder une résistance incomparable des produits. Avant chaque cycle, la quantité de poudre est calculée selon l’épaisseur souhaitée. Les moules de rotomoulage sont réalisés en deux parties démontables et majoritairement en tôle d’acier, en magnésium ou en aluminium. Les moules de rotomoulage sont creux. L’aluminium est souvent privilégié en rotomoulage (conductivité thermique meilleure et durée de vie plus élevée).

2/ La cuisson

Une fois chargé et fermé, le moule tourne suivant deux axes orthogonaux pendant une phase de chauffage. La chaleur est normalement apportée par des brûleurs à gaz ou à fuel: circulation d’air chaud dans le four.

3/ Le refroidissement

Dans cette étape, le moule, toujours en rotation, sort du four pour être refroidi. L’eau, l’air froid ou une combinaison des deux (« vaporisation à la brume ») permettent le refroidissement du moule et donc de la matière fondue. D’autres sources de refroidissement ont aussi été envisagées (jet d’eau, vaporisation à l’eau, à l’azote).

4/ Le démoulage

La pièce est finalement démoulée quand la température de l’air interne est suffisamment faible, c’est-à-dire quand la pièce est bien solidifiée. On ouvre alors les raccords (entre la partie supérieure et inférieure du moule) et on extrait la pièce qui reproduit exactement l’architecture interne du moule. Pour les plastiques thermoplastiques, il est intéressant de retirer du moule la pièce encore chaude pour profiter de sa malléabilité.


Flash Agricole